comment insonoriser un logement ?

Après une dure journée au bureau, il n’y a rien de mieux que de se détendre dans le confort de sa maison. Cependant, les perturbations du monde extérieur sont malheureusement monnaie courante. Dès lors, que peut-on faire pour lutter contre la pollution sonore ? Le volume du bruit peut être réduit de plusieurs façons. Voici quelques moyens d’insonoriser votre maison et de rendre le temps que vous y passez plus paisible.

L’importance de l’insonorisation du sol


Certaines méthodes de réduction des bruits d’impact et des bruits aériens sont plus simples que d’autres. La cellulose soufflée, par exemple, peut être utilisée pour couvrir les interstices du plancher. Cela permet de bloquer tout bruit extérieur. Une autre méthode efficace consiste à installer une fine isolation ou une sous-couche acoustique sous le plancher d’une pièce.

Toutefois, le plancher doit être désolidarisé si vous voulez l’isoler efficacement des bruits d’impact. Quelle que soit la source de la perturbation sonore, il est recommandé de consulter un expert en acoustique du bâtiment pour en déterminer la cause. Ce dernier sera mieux placé pour vous proposer une méthode d’insonorisation adaptée à votre situation particulière. De plus, il vous donnera des conseils avisés sur les mesures d’insonorisation les plus efficaces dans votre cas. Pour que vous puissiez bénéficier de la tranquillité tant désirée.

Pose d’un isolant acoustique pour l’insonorisation des murs et des plafonds
Les murs peuvent être rendus plus silencieux en installant plusieurs formes d’isolation acoustique. La laine isolante n’est pas seulement installée entre les murs de chaque pièce, elle est aussi souvent utilisée entre les murs mitoyens. Ceci afin qu’aucune autre pièce ne soit perturbée par le bruit. Des résultats similaires peuvent être obtenus en utilisant des tapis en fibre de verre ou en fibre de roche plutôt que de la laine acoustique.

Les vibrations peuvent également être atténuées par l’utilisation de barres résilientes. Généralement, elles sont installées comme isolant de plafond. Ces barrières empêchent l’eau d’entrer et le bruit de sortir. Les mettre en place est un jeu d’enfant si vous avez l’esprit bricoleur.

De la laine isolante ou des panneaux acoustiques peuvent être installés si le plafond n’est pas fini. Le rôle de la membrane acoustique est d’amortir les ondes sonores générées par un impact. La membrane acoustique peut être fabriquée à partir d’une grande variété de matériaux, notamment la mousse alvéolaire, la fibre de coton, le polyéthylène, le caoutchouc, etc. N’optez pas pour des matériaux trop légers ou trop lourds.

Options esthétiques pour l’insonorisation d’un espace


Enfin, certaines tactiques de décoration intérieure peuvent être utilisées pour augmenter l’insonorisation d’une pièce. Placez un grand tapis ou une moquette au milieu du sol. Cela permettra de réduire considérablement le volume des bruits d’impact et d’éliminer les échos. Le tapis ne se contentera pas d’étouffer les sons, il protégera également votre revêtement de sol et améliorera l’aspect de votre maison.

Les rideaux plus épais, en revanche, sont excellents pour bloquer le bruit. Vous pouvez les placer devant vos portes et fenêtres si vous le souhaitez. Un rideau épais peut également être utilisé pour séparer et insonoriser des pièces. Enfin, réfléchissez à la manière de placer stratégiquement vos meubles. Une méthode efficace pour réduire l’écho et la réverbération consiste à disposer les meubles dans une pièce de manière à bloquer les angles morts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.